Membres fondateurs

Le Centre culturel régional du Centre

Le Centre culturel régional du Centre était en première ligne quand a germé cette idée un peu folle de créer pour le passage à l’an 2000 un spectacle de rue gigantesque avec de gens du cru. Philippe Degeneffe, alors directeur du centre culturel, a proposé à Franco Dragone (fraîchement installé dans sa ville natale) et à la ville de La Louvière de l'aider dans cette audacieuse entreprise. Et tout le monde a pris la balle au bond! Conscient qu'une carte importante pouvait être jouée pour La Louvière.

Chaque édition de Décrocher la Lune fut différente et a amené une série d'initiatives nouvelles et novatrices, une approche différente du travail citoyen versant tantôt dans l'apprentissage de techniques artistiques, tantôt dans la réappropriation du patrimoine matériel et immatériel, dans l'éducation permanente etc. Le Peuple des Loups (aux côtés d'Indigo)  et la participation à la Zinneke Parade, la création du Grand orchestre national lunaire,  les grands miroirs dans les quartiers, les super-héros du quotidien, etc.

Investi au cœur du processus créatif, le Centre culturel a toujours assumé de près l'encadrement et la mise en branle des ateliers créatifs notamment avec les ateliers « La Tête en l'air » autour du spectacle. Soucieux de pouvoir travailler au plus proche des gens, dans une dynamique réelle de formation et d'échange, d'éducation permanente et d'émancipation au travers de la culture, nous revendiquons un travail respectueux des gens.

Quand une nouvelle étape dans la vie de Décrocher la Lune a été proposée : le passage à la création d'une asbl et la mise en place d'un travail sur le long-terme au-delà du rendez-vous du spectacle, le Centre culturel n'a pas hésité à embrayer. Pour le centre culturel, cette transformation rapproche encore davantage le Centre culturel de ce qu'il avait espéré que Décrocher la Lune puisse devenir : un soutien à des initiatives et projets locaux autour de la créativité et des arts de rue,  une plate-forme au sein de laquelle chacun cherche des solutions pour dynamiser sa ville, un espace permanent de dialogue entre partenaires culturels. 

La ville de La Louvière

En 2000, La Louvière découvrait un opéra urbain dont le personnage principal est un géant articulé, « Sancho » Gilles, qui dans un contexte économique et social difficile a décidé de braver les obstacles de la vie pour Décrocher la Lune.

Après cinq éditions, la ville de La Louvière s’apprête à accueillir un nouvel épisode de son opéra urbain Décrocher la Lune. Dans la tradition des fêtes populaires de la Cité, les artistes louviérois, confirmés ou en devenir fêteront ensemble le retour de Sancho.
Réunissant de nombreux acteurs culturels et citoyens, Décrocher la lune est un tableau gigantesque, une fresque vivante qui illumine la ville et fait vibrer des milliers de spectateurs. Cirque, danse, théâtre, musique, décors époustouflants : autant d’ingrédients d’un spectacle à part entière, peuplé de géants et d’êtres imaginaires, d’effets surprenants…
Décrocher la Lune, c’est aussi une histoire d’amour. Celle qu’entretient La Louvière avec Sancho Gilles. Ce géant intrépide qui porte en lui toute la force, toute la vie, toute l’histoire des Louviérois. Leurs difficultés, bien sûr mais surtout leurs envies et leurs espoirs. Sancho Gilles est celui qui fend la foule le regard complice, qui partage avec elle ses histoires, ses amis, ses rencontres. C’est celui qui emmène dans son ascension les idéaux de tous les Louviérois qu’il porte en gravissant le clocher de l’église. Celui qui décroche le cœur de La Louvière en tenant dans sa main l’inaccessible astre lunaire démontrant à chacun que tout est possible !

La province

Depuis 2000, l’opéra urbain « Décrocher la Lune » fédère la population de La Louvière et offre à la capitale du Centre, et au Hainaut tout entier, une visibilité qui a largement dépassé les frontières de la Wallonie.

La Ville de La Louvière souhaite renforcer encore davantage cette dimension de « projet de Ville », en multipliant les partenariats avec des associations locales et régionales, en impliquant toujours plus les citoyens au cœur du processus de création artistique notamment par le biais de l’engagement de professionnels des arts du spectacle qui encadrent, conseillent et forment des centaines d’amateurs.

C’est dans cette perspective que les responsables politiques et culturels louviérois ont décidé de la création d'une asbl « Décrocher la lune ».

L’asbl devrait permettre aussi de maintenir une dynamique permanente, constante entre deux éditions de l'opéra urbain et d’ainsi créer un véritable ancrage dans les programmes annuels des associations, des écoles, … et des pouvoirs subsidiants. 

On mesure aisément ce que le soutien de la Province de Hainaut pourra offrir à cette asbl qui souhaite faire de groupes de citoyens « amateurs », provenant de toutes les couches sociales, des ambassadeurs du terreau culturel hainuyer. 

Le Hainaut constitue en effet un vivier impressionnant d’esprits créatifs, curieux et friands de défis. 

De la même manière, les valeurs défendues par « Décrocher la Lune », à savoir l’émancipation, le dépassement de soi, l’échange de compétences et de savoirs, l’éclosion de nouveaux talents, sont le fondement même de plusieurs de nos secteurs comme l’éducation permanente, les arts de la scène et la musique.

C’est pourquoi la Province de Hainaut a intégré cette structure comme membre fondateur aux côtés de l'Administration communale de La Louvière, du Centre culturel régional du Centre et de l'Espace Dragone.  

L'apport de la Province de Hainaut, au travers de Hainaut Culture Tourisme, devrait se concrétiser par la fourniture d’heures d’animation ; la mise à disposition de ses réseaux pour la recherche d’artistes issus de la Province de Hainaut ; la poursuite de l’étude d’un projet de formation autour des arts et spectacles de rue.

On le voit, il s'agit essentiellement de valoriser des services que nous offrons déjà par ailleurs.

En outre, ce projet s'inscrit pleinement dans nos missions d'éducation permanente mais aussi de valorisation de nos talents.

Extrait de l’intervention de Madame Fabienne CAPOT – Députée provinciale en charge de la Culture et du Tourisme

Conseil provincial du 12/12/13

L'Espace Dragone et Décrocher la Lune

L’Espace Dragone est né fin 2002 suite au souhait de Franco Dragone. Revenu à La Louvière pour y implanter son entreprise, il a voulu créer, au-delà des défis économiques et financiers, une institution au service de la Cité. L’Espace Dragone traduit ainsi, dans ses activités, la volonté du groupe DRAGONE d’agir en tant qu’entreprise citoyenne. 
Constitué en asbl, il élabore seul ou en partenariat, des projets culturels qui mettent l'accent sur le caractère participatif et sur la revalorisation des communautés en général et des individus en particulier. 
Depuis le début de la création de l’opéra urbain « Décrocher la Lune », l’asbl s’est inscrite dans le projet. Souvent en soutien, facilitant la circulation de services entre le groupe Dragone et le travail associatif. Aujourd’hui, l’Espace Dragone fait partie de l’asbl « Décrocher La Lune » et représente ainsi la filiation avec Franco Dragone, créateur de l’événement. Une évidence pour l’Espace Dragone en tant que partie citoyenne du groupe Dragone et pour assurer la continuité du souhait de Franco Dragone de garder un lien privilégié et actif avec sa ville, La Louvière. 

De Franco à Dragone

Les débuts de Franco
L’histoire de Franco Dragone a débuté dans un petit village du sud de l’Italie. Tout petit, Franco immigre vers la Belgique avec sa famille suivant la vague des travailleurs italiens des années 50. Ils s’installent à La Louvière, à l’époque ville florissante de l’industrie minière. Franco part ensuite étudier l’art dramatique au Conservatoire de Mons où il tombe amoureux de la commedia dell’arte et du théâtre politique. A cette époque, sa ville, comme d’autres villes minières à travers l’Europe, commence à décliner. C’est à cette période que Franco crée ses premières œuvres, traduisant le chagrin et les rêves des gens qui l’entourent en des œuvres d’art vivantes et chargées d’émotion.

Dans les années 80, le théâtre action traverse l’Atlantique et arrive au Québec. Franco suit le mouvement et s’installe à Montréal où il devient professeur au Cirque de l’Immaculée Conception. Franco rejoint ensuite le naissant Cirque du Soleil. Il y joue un rôle prépondérant dans leur ascension planétaire dans les années 80 et 90 en signant pas moins de 10 spectacles en 12 ans en tant que Directeur de Création : Le Cirque Réinventé, Nouvelle Expérience, Saltimbanco, Quidam, Mystère, Alegria, “O”, La Nouba.
Avec ces spectacles, Franco réinvente un genre en mélangeant performance humaine, danse, chorégraphie, technologie, et musique, tous liés ensemble par une histoire racontée sans qu’un seul mot ne soit nécessaire. Les spectacles créés par Franco durant cette période ont, à jamais, révolutionné la perception du spectacle vivant à Las Vegas.

La naissance de Dragone
En 2000, Franco revient à La Louvière et y fonde Dragone. C’est à cette date qu’il signe la création de la première édition de DECROCHER LA LUNE. Ensuite, ses débuts sont marqués par deux grands succès à Las Vegas : tout d’abord, A New Day… avec Céline Dion, ensuite Le Rêve au Wynn Las Vegas. Il commence à développer des spectacles de toutes formes et tailles parmi les continents. En 2010, Macao accueille son premier spectacle résident en Asie, The House of Dancing Water, un spectacle aquatique à la maîtrise sans précédent. The House of Dancing Water est le tout premier spectacle du genre à avoir gagné le cœur du public asiatique.

Un Nouveau chapitre
Dragone crée désormais des spectacles permanents dans des théâtres faits sur mesure, des cabarets dans des espaces plus intimes ou des opéras dans des lieux historiques. Avec l’ouverture de The Han Show à Wuhan en Décembre 2014, il inaugure le premier d’une série de spectacle en Chine Continentale. Mais c’est également le tout début d’un nouveau chapitre dans l’histoire de Dragone. En 2013, Franco demande à Yves Delacollette de prendre la Présidence de Dragone. Ensemble, Franco et Yves se sont donnés la mission d’emmener la société hors des sentiers battus, et d’en faire la plus belle société de Création Culturelle au monde.
Top
 
 

Pour une meilleure expérience, faites pivoter votre tablette.